La liberté de presse c'est aussi la liberté de choisir (TJ)

Révision de Pierre Tourangeau, ombudsman | Services français

Révision par l’ombudsman de Radio-Canada d’une plainte à propos d’un tableau présenté le 24 mars 2014 dans le Téléjournal de fin de soirée.

LA PLAINTE

Un auditeur, M. Michel Bacquet, se plaint qu’un tableau, diffusé durant le Téléjournal de fin de soirée du 24 mars 2014, à ICI Radio-Canada Télé, était incomplet.

Ce tableau apparaissait à l’écran après deux reportages portant sur la disparition mystérieuse du vol 370 de la Malaysia Airlines. Affiché sans commentaire en guise de conclusion, le tableau présentait le décompte non-exhaustif des victimes par nationalité.

M. Bacquet reproche à l’équipe éditoriale du Téléjournal de ne pas y avoir mentionné la présence de quatre passagers de nationalité française.

Le plaignant connaissait ces personnes. Il a été choqué et attristé par ce qu’il considère comme une inexactitude. Il précise s’en être plaint par téléphone à un membre de l’équipe du Téléjournal; cette personne aurait alors admis qu’il s’agissait d’une erreur.

M. Bacquet estime que cette « erreur » est inexcusable, étant donné que la liste officielle des passagers avait été rendue publique depuis au moins deux semaines. Il demande une rectification.

LA RÉPONSE DE LA DIRECTION DE L’INFORMATION

Mme Micheline Dahlander, du service du Traitement des plaintes, a répondu au plaignant au nom de la direction de l’Information.

Elle indique d’abord que la direction de l’émission n’a pas retrouvé l’employé auquel le plaignant soutient avoir parlé et qui aurait admis qu’une erreur aurait été commise dans le tableau.

Mme Dahlander ajoute que celui-ci, diffusé très brièvement, ne visait qu’à donner « un aperçu de la nationalité des victimes ».

« Il y avait six lignes dans ce tableau, écrit-elle. S’y trouvaient les nationalités qui avaient été le plus touchées par la tragédie en ajoutant les Canadiens : 153 Chinois, 50 Malaisiens, 7 Indonésiens, 6 Australiens, 5 Indiens et 2 Canadiens. Évidemment, nous avons mentionné les Canadiens puisque nous sommes une télé canadienne. Vous comprendrez qu’avec plus d’espace et de temps, nous aurions pu parler de la nationalité des autres passagers de l’avion, mais nous devions faire un choix. Nous sommes sincèrement désolés si cela vous a attristé. »

LA RÉVISION

M. Bacquet ne s’est pas contenté de cette réponse et m’a demandé de réviser sa plainte.

Le tableau présenté au Téléjournal était coiffé de la mention suivante : 239 passagers et membres d’équipage du vol MH370. Voici comment se présentait le contenu de ce tableau :

239 PASSAGERS ET MEMBRES D’EQUIPAGE DU VOL MH370

153 Chinois

50 Malaisiens

7 Indonésiens

6 Australiens

5 Indiens

2 Canadiens

À l’évidence, ce tableau ne donnait pas un décompte exhaustif par nationalité de tous les passagers et membres d’équipage. Car lorsqu’on additionne les chiffres qui y sont détaillés, on est loin du total de 239 passagers et membres d’équipage du vol MH370. En fait, on arrive à 223; 16 passagers ne sont donc pas pris en compte dans ce tableau.

Lorsqu’on consulte la liste officielle des passagers et membres d’équipage de l’avion disparu, on se rend compte qu’en plus des quatre victimes françaises, on y retrouvait aussi trois Américains, deux Ukrainiens, deux Néozélandais, un Russe, un Taïwanais, un Néerlandais, un Italien…

Les responsables de l’émission ont donc choisi de ne pas donner la liste complète des victimes par nationalité, mais de se concentrer sur celles qui avaient été le plus touchées et sur les Canadiens. Il s’agit là d’une décision éditoriale qui relève de la liberté de presse et de l’indépendance des journalistes et des responsables du Téléjournal. Ces principes sont garantis par les chartes des droits dans les sociétés démocratiques et sont repris dans le chapitre d’introduction des Normes et pratiques journalistiques (NPJ) de Radio-Canada.

Cela dit, je peux admettre que le tableau, dans sa présentation, pouvait peut-être laisser entendre qu’on y présentait un décompte exhaustif des victimes par nationalité.

Je rappelle à cet égard que la valeur d’exactitude des NPJ exige que les efforts nécessaires soient déployés pour expliquer clairement les faits à l’auditoire. On y demande aussi que « les techniques de production » utilisées, comme les tableaux, présentent les contenus « d’une manière claire et accessible ».

Dans le cas présent, malgré un certain flou sur la nature du tableau, je ne peux conclure à une infraction de cette norme. J’invite toutefois les responsables de l’émission à être le plus précis possible dans la description des contenus qu’ils mettent en ondes.

Conclusion

Le tableau présenté le 24 mars 2014 dans le Téléjournal de fin de soirée à ICI Radio-Canada Télé, à la suite des reportages sur la disparition d’un avion de la Malaysia Airlines, n’a pas enfreint les Normes et pratiques journalistiques de Radio-Canada.

____________________

Version PDF de la révision.

Pour me joindre : ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc