Expression « d'origine juive » (Radio)

Révision de Julie Miville-Dechêne, ombudsman | Services français

Révision de l’ombudsman de Radio-Canada sur l’utilisation de l’expression « d’origine juive » dans un reportage de la radio diffusé le 31 octobre 2008.

Le 31 octobre 2008, la correspondante à Washington, Marie-Paul Rouleau, signe un reportage dans le grand bulletin radio de 8 heures. Il porte sur la campagne électorale américaine. Voici la transcription du reportage tel qu'il a été diffusé :

INTRODUCTION (voix de l'animateur) : « Les électeurs américains devront non seulement élire leur président le 4 novembre, mais aussi choisir les 435 élus de la Chambre des représentants et le tiers des sénateurs. Les démocrates, qui souhaitent obtenir le contrôle des deux chambres, visent 60 sièges sur 100 au Sénat. Il leur en faudrait donc 11 de plus qu'à l'heure actuelle, un écart qui semblait impossible à combler il y a à peine un mois. Mais plusieurs sénateurs républicains sont maintenant en difficulté. Le reportage de Marie-Paul Rouleau. »

VOIX DE MARIE-PAUL ROULEAU : « Les démocrates rêvent d'un tour du chapeau : un président démocrate, le contrôle des deux chambres. Et s'ils avaient 60 sièges au Sénat, ils mettraient fin à toute possibilité d'obstruction des républicains et passeraient les lois qu'ils veulent. »

EXTRAIT SONORE D'HILLARY CLINTON : « It's going to take a new President and 60 Senators willing to stand up. »

VOIX DE MARIE-PAUL ROULEAU : « Nous avons besoin d'un nouveau président et de 60 sénateurs, affirme Hillary Clinton dans cette publicité en faveur de Al Franken, ex-comédien de Saturday Night Live, d'origine juive. Il est maintenant candidat au Minnesota, où il pourrait détrôner le sénateur républicain. Question : dans un forum politique, quel personnage historique aurait-il voulu être? »

EXTRAIT SONORE D'AL FRANKEN : « I would be Hitler (rires dans la salle). »

VOIX DE MARIE-PAUL ROULEAU : « Hitler, dit-il, j'aurais évité la Deuxième Guerre mondiale et l'Holocauste. » Du côté républicain, en Alaska, Ted Stevens, sénateur depuis 40 ans, vient d'être reconnu coupable de corruption. John McCain et Sarah Palin lui demandent de démissionner. Ça joue dur aussi en Caroline du Nord, où la sénatrice républicaine Elizabeth Dole est menacée. Dans une publicité qui a soulevé un tollé, elle associe son adversaire aux Américains sans Dieu, un groupe qui prône l'élimination de Dieu du domaine public. »

EXTRAIT SONORE DE LA PUBLICITÉ : « A leader of the godless American pack. »

VOIX DE MARIE-PAUL ROULEAU : « John McCain répète souvent son argument électoral : »

EXTRAIT SONORE DE JOHN McCAIN : « When the Democrats have total control in Washington. »

VOIX DE MARIE-PAUL ROULEAU : « Si les démocrates prennent le contrôle total de Washington, dit-il, les Américains paieront fatalement plus d'impôts pour financer un plus gros gouvernement. Marie-Paul Rouleau, Radio-Canada, Washington. »

Dans sa plainte, M. Philippe J. Said se demande pourquoi la journaliste mentionne la religion du candidat. Mme Geneviève Guay, directrice, Traitement des plaintes et Affaires générales, répond que, règle générale, Radio-Canada ne mentionne pas les origines ethniques ou religieuses des gens, sauf quand cela est nécessaire à la compréhension du sujet. Dans ce cas-ci, la journaliste a mentionné que le candidat Al Franken était d'origine juive pour que les auditeurs puissent saisir pourquoi son trait d'humour au sujet d'Hitler avait soulevé le rire de l'auditoire d'un forum politique. Le plaignant a répondu qu'il n'était pas question du forum politique dans le reportage, et que Radio-Canada montrait du doigt les Juifs, ce qu'elle ne faisait pas avec les autres religions.

LA RÉVISION

Voici la portion du reportage en cause :

VOIX DE MARIE-PAUL ROULEAU : « Nous avons besoin d'un nouveau président et de 60 sénateurs, affirme Hillary Clinton dans cette publicité en faveur de Al Franken, ex-comédien de Saturday Night Live, d'origine juive. Il est maintenant candidat au Minnesota où il pourrait détrôner le sénateur républicain. Question : dans un forum politique, quel personnage historique aurait-il voulu être? »

EXTRAIT SONORE D'AL FRANKEN: « I would be Hitler (rires dans la salle). »

VOIX DE MARIE-PAUL ROULEAU: « Hitler, dit-il, j'aurais évité la Deuxième Guerre mondiale et l'Holocauste. »

Je crois qu'il y a eu un malentendu entre le plaignant et Radio-Canada. M. Said ne semble pas avoir entendu la courte phrase du reportage (à la page 2, en caractères gras), qui explique pourquoi Marie-Paul Rouleau mentionne l'origine juive du candidat Al Franken.

Comme l'a expliqué la direction, si la journaliste n'avait pas dit que le candidat démocrate était Juif, les auditeurs n'auraient peut-être pas saisi pourquoi les rires fusaient dans la salle quand Al Franken a lancé qu'il aurait voulu être Hitler.

En général, comme je l'ai déjà écrit, les journalistes doivent faire preuve de jugement et de prudence avant de qualifier une personne de juif, de musulman ou de catholique. À certains moments, l'information est superflue et peut être considérée comme une forme d'étiquetage propre à renforcer les préjugés. (Vous pouvez lire la révision de l'ombudsman du 28 mars 2008 sur l'utilisation de l'expression « un Juif » dans le Cyberjournal de RCI, date du 15 février 2008).

Ce n'est pas le cas ici. Il était nécessaire de mentionner qu'Al Franken était de de culture juive pour mieux comprendre le genre d'humour un peu risqué du candidat. Après tout, Hitler n'est pas un sujet que beaucoup d'humoristes osent exploiter.

La journaliste Marie-Paul Rouleau a choisi de raconter cette anecdote qui campait bien l'ex-comédien et humoriste Al Franken, candidat vedette au Sénat américain. Ce choix relève de la liberté de presse. N'oublions pas que Marie-Paul Rouleau tente en quelques phrases d'expliquer cette campagne électorale à des Canadiens. Plutôt que de parler d'enjeux locaux, elle a privilégié une blague qui avait une résonance universelle et qui pouvait donc faire réagir les auditeurs canadiens.

Conclusion

La plainte selon laquelle il n’aurait pas fallu mentionner l’origine juive d’un candidat n’est pas fondée.

__________________________

Version PDF de la révision.

Pour me joindre : ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc