Le cas Péladeau sera scruté… au grand dam des péquistes

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Patron de presse et, peut-être, futur premier ministre. Le cas unique que représente Pierre-Karl Péladeau n’échappera pas à l’examen des parlementaires québécois. Tiré du quotidien Le Devoir.

Par Robert Dutrisac - Correspondant parlementaire à Québec

Dans le cadre de consultations sur une révision de la Loi sur le code d’éthique et de déontologie des élus, la Commission des institutions, grâce à une alliance entre libéraux et caquistes, convoquera des experts sur les médias sans se soucier de la dissension des péquistes.

C’est ce qu’a indiqué le député de LaFontaine, Marc Tanguay, dans un point de presse. « Le Parti québécois veut nous imposer un droit de veto sur des éléments d’éthique qui touchent à Pierre Karl Péladeau », a affirmé ce membre libéral de la commission.

La suite de cet article du Devoir au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc