La protection des sources journalistiques au cœur d'un débat opposant Vice News à la GRC

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Guy Gendron)

Cet article est tiré du site web de la FPJQ, publié le 31 mars 2016

Vice News versus GRC

Des associations de journalistes s’unissent pour condamner la décision du juge ontarien

La FPJQ s’est jointe à plusieurs associations canadiennes pour condamner une décision de la Cour supérieure de l’Ontario. Le juge ontarien a ordonné à un journaliste de Vice News de remettre à la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) sa correspondance avec une source.

Dans une lettre conjointe, rédigée par Canadian Journalists for Free Expression (CJFE) et cosignée notamment par la Canadian Association of Journalists (CAJ) et le chapitre nord-américain de Reporters sans frontières (RSF), la FPJQ a rappelé l’importance de protéger les sources journalistiques et la liberté de presse.

Voici la lettre, en anglais, destinée au ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale :

Alarmed by court ruling against Vice News reporter’s protection of source

La Cour supérieure de l’Ontario a statué que le journaliste de Vice News, Ben Makuch, devait remettre à la GRC la correspondance qu’il a entretenue avec une source, un résident canadien qui aurait joint les rangs de l’État islamique en Syrie. Le juge Ian MacDonnell a estimé que les messages électroniques du journaliste constituaient des preuves « très fiables » qui ne « pouvaient pas être obtenues autrement ».

Ces messages via les réseaux sociaux entre le journaliste et Abu Usamah, un pseudonyme pour Farah Mohamed Shirdon, ont fait l’objet d’une série d’articles en 2014.

Vice News se bat depuis février 2015 pour ne pas remettre ces documents à la GRC, soutenant le principe de protection des sources journalistiques. L’avocat de Vice News, Iain MacKinnon, avait soutenu que la correspondance n’apportait pas d’éléments de preuves supplémentaires contre M. Shirdon et que la remettre aux autorités créerait un précédent important et une atteinte directe à la liberté de presse.

Vice News considère faire appel de cette décision.

Pour plus d’information :

Vice News : Canadian Judge Orders VICE News Journalist to Hand Over Digital Messages