Journalistes visés par une enquête : Le meurtre d’un mafioso en cause

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

La SQ enquête pour trouver la source d’une fuite d’informations diffusées malgré un interdit de publication en lien avec le meurtre d’un chef mafieux. Tiré du site web du Journal de Montréal.

Par Éric Thibault

Des informations sensibles publiées par trois journalistes sur le meurtre de Salvatore Montagna, un haut gradé de la mafia tué à Charlemagne le 24 novembre 2011, font l’objet d’une enquête policière qui s’étend de Montréal à Toronto.

La Sûreté du Québec a interrogé 22 personnes et mené une perquisition à Toronto, dans les dernières semaines, afin d’éclaircir les circonstances de cette possible fuite d’informations qui sont frappées d’un interdit de publication de la Cour supérieure.

C’est ce qu’a révélé le procureur de la Couronne Jean-François Tessier, hier, au palais de justice de Laval.

L’enquête devrait être complétée lorsque les parties reviendront devant le juge Michael Stober, à la fin mars.

La suite de cet article du Journal de Montréal au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc