YouTube se lance dans le journalisme

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Youtube est le dernier à embarquer dans cette tendance de fond : le journalisme citoyen au service des grandes plateformes numériques. À terme, assiste-t-on à la fin du journalisme actuel ? Un texte qui en dit long tiré du Epoch Times.

Par Jonathan Zhou

En tant que plate-forme, Youtube a joué le rôle de carrefour pour vidéos, qu’elles soient amateur, professionnelle, promotionnelle ou expérimentales. Tout ce qui est susceptible de présenter le moindre intérêt pour l’internaute s’y trouve, du film amateur du printemps arabe aux prises de vue haute définition capturées par les derniers drones. Mai personne n’a pour l’instant pris le temps d’organiser ces contenus en ressources pour site d’actualité.

Un premier pas vient d’être franchi dans cette direction. Jeudi, Youtube a lancé Youtube Newswire, une page simple d’usage répertoriant les nouvelles les plus importantes du jour.

Le site, crée en partenariat de l’agence de social news Storyful, ne se résume pas à une liste de vidéos, mais est un concept à part entière, et possède sa propre page twitter et sa newsletter.

YouTube est ce qui se rapproche le plus d’un nouveau genre de journalisme « actif ». La plate-forme entend créer une marque qui lui est propre, plutôt que de simplement servir d’intermédiaire passif mettant en relation consommateurs et producteurs de vidéos. Il y a quelques semaines, Snapchat lançait Discover, entité dans laquelle une sélection d’organisations médiatiques produisent des vidéos d’actualité à destination des applications « sociales » populaires. Dans la lignée, Facebook conclut un arrangement avec une poignée d’ éditeurs pour héberger des articles en provenance de réseaux sociaux.

La suite de cet article sur le site du Epoch Times au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc