VICE News s'oppose à la GRC et refuse de remettre ses fichiers au sujet d'un présumé combattant de l'État islamique

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Vice News essaie par tous les moyens de résister à la GRC qui la somme de lui remettre la correspondance entre l’un de ses journalistes et un ex-résident de Calgary qui a rejoint l’État islamique. Tiré du Huffington Post.

VICE News refuse de répondre favorablement à l’ordre de la GRC qui sème le site d’information de lui remettre la correspondance entre l’un de ses reporter et un ancien résidant Canadien accusé d’avoir joint les rangs de l’État islamique.

La GRC affirme que Farah Mohamed Shirdon a quitté le Canada en mars 2014 pour se battre avec l’État islamique en Syrie. Il a depuis été inculpé in absentia de plusieurs infractions liées au terrorisme.

Shirdon a été vu en train de brûler son passeport canadien dans une vidéo de propagande de l’État islamique en juin 2014. Dans ces mêmes images, il profère des menaces à l’endroit des pays occidentaux.

Le journaliste de VICE News, Ben Makuch, a discuté avec Abu Usamah – considéré comme un pseudonyme pour Shirdon – via Kik messenger et Twitter au printemps 2014. Il a utilisé ces entrevues dans son article au sujet de Shirdon.

En février dernier, la GRC est entrée dans les bureaux de VICE à Toronto ainsi qu’à Montréal avec une ordonnance de production. Il s’agit d’une ordonnance similaire à un mandat de perquisition.

La suite de cet article du Huffington Post au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc