Une fausse nouvelle sur le web? La faute des médias

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Même si la plupart des informations fausses sont répandues par les «nouveaux médias» ou les tabloïds, les médias traditionnels et de qualité laissent la rumeur se répandre. Un article qui cerne et s’interroge sur ce phénomène. Tiré du site web canoe.ca.

Par Rob Lever

Washington, États-Unis - C'est la vérité. Il ne faut pas croire tout ce qu'on lit sur internet et de nombreux organes de presse en ligne manquent souvent de rigueur, contribuant, selon une étude américaine, à répandre des rumeurs.

«Plutôt que de jouer le rôle de source d'une information exacte, de nombreux médias en ligne contribuent à la désinformation pour générer plus de passages et d'intérêt», indique l'étude Lies, Damn Lies and Viral Content («Mensonges, satanés mensonges et contenu viral»).

Les organes de presse ont toujours dû s'attaquer à des informations non vérifiées mais certains sites accélèrent la diffusion d'informations fausses, ajoute l'étude dirigée par Craig Silverman au Tow Center for Digital Journalism de l'université Columbia.

La suite de cet article sur canoe.ca au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc