Radios de Québec : Tirs groupés contre le rapport Payette

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Le rapport commandée à Mme Dominique Payette par l’ex-Première ministre du Québec Pauline Marois sur la radio de Québec ne laisse personne indifférent. Réactions sur le site web du quotidien Le Devoir.

Par Marco Bélair-Cirino

Le rapport « L’information à Québec, un enjeu capital » produit par la professeure de journalisme — et ex-candidate péquiste malheureuse — est une « tragique farce », a soutenu le député de La Peltrie, Éric Caire, mercredi, accusant du même souffle le commanditaire de la « pseudoanalyse » de 50 pages, l’ex-première ministre Pauline Marois, de « détournement de fonds ».

L’élu caquiste reproche à Mme Payette de s’être livrée à « des jugements de valeur épouvantables » sur les radios parlées privées de Québec en les dépeignant dans son compte-rendu de recherche de racistes, sexistes et homophobes. « Je vois de la vengeance, de l’amertume là-dedans », a-t-il affirmé à l’entrée du caucus de la Coalition avenir Québec mercredi.

M. Caire n’arrivait toujours pas à croire que Mme Marois ait octroyé un contrat de gré à gré de milliers de dollars à l’ancienne candidate du Parti québécois dans la circonscription de Charlesbourg pour examiner l’offre d’information dans la région de la capitale nationale.« Elles se sont servis sans aucune espèce d’éthique, sans morale, de fonds publics pour déverser leur fiel sur des médias, parce que les messages qui y ont été diffusés ne sont pas ceux qu’elles [souhaitaient] », a-t-il dénoncé.

À ses yeux, Mme Payette s’est « discréditée totalement » en se prêtant à cet exercice, écorchant au passage la réputation l’Université Laval où elle enseigne…

La suite de cet article sur le site web du Devoir au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc