«Piqué» ou «Péka» Subban?

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Petit débat dans l’univers des sports sur la pertinence de prononcer le nom des joueurs selon la langue du locuteur. Tiré du site web du quotidien La Presse.

Par GABRIEL BÉLAND

Pernell Karl Subban avait déjà fait parler de lui dans presque tous les champs de l'activité humaine, mais voilà que le défenseur du Canadien fait l'objet d'un débat dans le champ phonétique. Qui l'eût cru?

Un groupe de protection de la langue encourage les Québécois et les analystes sportifs francophones à cesser de prononcer les initiales «P.K.» à l'anglaise. «Piqué» devrait se dire «Péka», selon l'Association pour le soutien et l'usage de la langue française (ASULF), qui recommande également de prononcer le nom «Subban» à la française.

«De nombreux journalistes et commentateurs de langue française parlent du joueur de hockey "Pi-Ké" Subban, prononçant ces deux initiales et ce nom selon la phonétique anglaise, déplore l'ASULF dans un communiqué envoyé à La Presse lundi. Or, l'usage veut que le locuteur dans une langue prononce les noms étrangers selon la phonétique de cette langue afin d'être compris.»

La suite de cet article du quotidien La Presse au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc