Mauvaise presse

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Cette fois, c’est Evan Solomon. Le point sur le dernier écart de conduite parmi les animateurs vedettes de la CBC sous la plume de Marc Cassivi, chroniqueur au quotidien La Presse.

Par Marc Cassivi

C'était le Golden Boy du journalisme télé canadien. L'héritier du trône présumé de Peter Mansbridge à la barre du National, le prestigieux bulletin d'information de fin de soirée de la CBC.

L'animateur vedette Evan Solomon, 47 ans, a été congédié mardi par le diffuseur public, éclaboussé à répétition ces derniers mois par des affaires de moeurs, d'éthique et de conflits d'intérêts.

Le réseau anglais de Radio-Canada, à peine remis du scandale Jian Ghomeshi, n'a pas hésité à remercier le populaire animateur de la quotidienne Power and Politics à CBC News Network (ainsi que de l'émission The Host à la radio de la CBC) après la publication d'une enquête du Toronto Star dévoilant son rôle d'intermédiaire dans des transactions d'oeuvres d'art.

Selon le Star, Solomon invitait à dessein des gens riches à être interviewés dans le cadre de ses émissions afin de les inciter par la suite à acheter les oeuvres d'art de son associé, le collectionneur torontois Bruce Bailey.

La suite de cette chronique de Marc Cassivi sur le site web de La Presse au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc