Les journalistes, une « menace » pour les espions britanniques

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Qu’ont en commun les pirates informatiques, les terroristes et les journalistes d’enquête ? Ils représentent tous une menace à la sécurité de l’État, selon les services britanniques de renseignement. Une autre révélation obtenue à la lecture des documents de la NSA coulée par son ex-analyste Edgar Snowden. Tiré du site web du journal français Le monde.

Pour le Government Communication Headquarters (GCHQ), le service de renseignement britannique chargé des écoutes électroniques, les journalistes d'investigation sont des « menaces » pour le secret de leurs activités, au même titre que les terroristes ou les hackeurs.

C'est l'enseignement que tire le Guardian à la lecture de nouveaux documents exfiltrés de la NSA, l'équivalent américain du GCHQ, par Edward Snowden. Dans l'un d'eux, un mémo destiné à détailler les principaux périls menaçant le secret de leurs opérations, les services précisent que « les journalistes et les reporters de tous médias confondus représentent une menace potentielle pour la sécurité ».

La suite de cet article du journal Le Monde au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc