Le maire Coderre complique la tâche des médias

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec dénonce le contrôle de l’information par la Ville. Tiré du Journal de Montréal.


par SARAH-MAUDE LEFEBVRE

Au moment où les canaux de communication sont plus ouverts à Ottawa, à la suite du départ de Stephen Harper, ils semblent se resserrer à la Ville de Montréal. Plusieurs journalistes se font mettre des bâtons dans les roues, dénonce leur fédération.

La situation est à ce point «préoccupante» que la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) rencontrera le maire Denis Coderre à la fin du mois pour tenter de corriger le tir.

À la suite d’un appel lancé en avril dernier, la FPJQ a récolté une dizaine de témoignages de membres des médias qui se font refuser des entrevues par la Ville ou qui n’arrivent pas à obtenir les informations demandées.

«Cela touche vraiment la majorité des médias montréalais, tant les hebdomadaires que les quotidiens. C’est suffisamment répandu pour que ça soit préoccupant pour nous», affirme la présidente Lise Millette.

La suite de cet article du Journal de Montréal au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc