HSBC : pas de pub pour les canards indociles

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

La banque suisse HSBC au centre de révélations d’usage de comptes secrets par plusieurs médias a choisi de se venger en retirant sa publicité dans ceux qui sont à l’origine des fuites. Sur le site web de Libération.

La banque a interrompu plusieurs achats d'espace commerciaux dans des journaux qui ont couvert l'affaire dite «SwissLeaks» d'incitation à l'évasion fiscale, dont «le Monde».

Est-il normal, lorsque l’on place des pages de pub dans un journal, de les retirer illico quand un article déplaisant paraît ? Pour le boss d’HSBC, la réponse est sans équivoque : c’est oui, et c’est simplement le business qui veut ça.

La suite de cet article sur le site web de Libération au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc