France : La censure d'internet va-t-elle s'étendre ?

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

La France a bloqué cinq sites web récemment en vertu de la nouvelle loi de lutte contre le terrorisme. Un décret permet maintenant de bloquer les sites internet qui font «l’apologie du terrorisme» ou les sites pédopornographiques et ce, sans recourir à l’appareil judiciaire. Une censure qui inquiète et contre laquelle on s’élève de plus en plus dans la France de l’après Charlie Hebdo. Tiré du site web de l’Obs.

Le dispositif permettant de bloquer des sites web djihadistes ou pédopornographiques sans l'accord d'un juge va-t-il s'élargir ? Plusieurs parlementaires le demandent.

Nicolas Sarkozy en rêvait, François Hollande l'a fait. Président, Nicolas Sarkozy souhaitait mettre en place une censure d'internet en France avec sa loi sur la sécurité intérieur Loppsi 2, mais c'est finalement sous le mandat de son successeur qu'elle s'est mise en place.

La loi de lutte contre le terrorisme, votée en septembre dernier, prévoit de bloquer les sites internet faisant "l'apologie du terrorisme". Un concept passé sans mal dans le contexte émotionnel suivant les attentats meurtriers contre "Charlie Hebdo" et le supermarché Hyper Cacher. Seulement, le gouvernement a ouvert la porte à un début de censure du web, une brèche dans laquelle nombreux sont ceux qui tentent de s'engouffrer.

Vers un blocage des sites de proxénétisme ?

La suite de cet article sur le site web de L’Obs au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc