France : 5 façons d'intimider les journalistes sans en avoir l'air

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Informer n’est pas un délit, un livre rédigé par des journalistes d’enquête français présente les techniques de censure et d’intimidation de la presse utilisées en démocratie. Tiré du site web Telerama.fr.

Projet de loi, pression économique, tout est bon pour museler la presse. Sortir la moindre affaire est de plus en plus difficile. Seize reporters contre-attaquent dans leur livre collectif “Informer n’est pas un délit”. Et révèlent les grandes techniques de la censure.

Ils sont seize. Seize journalistes d'investigation, pour certains très connus comme Denis Robert, Fabrice Arfi (Mediapart) ou le tandem du Monde Gérard Davet-Fabrice Lhomme – leur nom rime avec Clearstream, Cahuzac ou Bettencourt. D'autres sont à l'origine de révélations sur les affaires de Vincent Bolloré au Cameroun, le système Estrosi à Nice ou les méthodes musclées du Front national. Ils se connaissent souvent, certains s'apprécient, d'autres se détestent... Tous ont décidé de ravaler un temps les rancoeurs pour défendre le droit des citoyens à l'information. Dans le livre Informer n'est pas un délit, ils racontent chacun à leur tour les difficultés, obstacles et pièges rencontrés au cours de leurs enquêtes les plus sensibles.

Le prolongement d'un combat mené depuis quelques mois par une partie de la presse, réunie au sein du collectif Informer n'est pas un délit, contre le projet de directive européenne sur le « secret des affaires ». Sous couvert de lutte contre l'espionnage industriel, ce texte, actuellement discuté au Parlement européen, dresse une barricade juridique entre le journaliste et l'entreprise. Une véritable arme de dissuasion massive : quiconque s'aventure à révéler des informations économiques s'exposerait à des poursuites, les amendes pouvant atteindre des centaines de milliers d'euros, voire plus. Résultat : adieu scandale de l'amiante, Mediator, Tapie-Crédit Lyonnais et autre affaire Karachi !

Le détails des cinq grands techniques de censure et de pression sur le site de Télérama au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc