ÉTATS-UNIS –Viol sur un campus : le magazine "Rolling Stone" dans la tourmente

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Enquête mal ficelée basée sur un faux témoignage sans contrepartie à propos d’un viol collectif qui n’a jamais eu lieu, le célèbre magazine alternatif américain Rolling Stone doit s’excuser après avoir été cloué au pilori par le Washington Post. Tiré du site web du Courrier International

C'est une institution majeure de la presse américaine qui se retrouve dans la tourmente. Le magazine Rolling Stone, temple de la culture pop et réputé pour ses enquêtes sur des sujets de politique et de société, fait face à une crise "qui menace sa réputation en tant qu'espace de journalisme sérieux et important", écrit The New York Times dans son édition du 8 décembre.

Rolling Stone a publié en novembre une enquête à sensation fondée sur le témoignage d'une étudiante de l'université de Virginie, qui affirme avoir été victime d'un viol lors d'une fête organisée par une "fraternité", une association masculine de l'université. L'article a fait beaucoup de bruit et a contribué à alimenter un débat très vif ces derniers mois sur le problème des violences sexuelles sur les campus.

La suite de ce texte sur le site web du Courrier International au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc