Erdogan menace la presse d’opposition après des révélations sur des livraisons d’armes à l’Etat islamique

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

En Turquie, la liberté de presse c’est bien, tant que ça n’emmerde pas le gouvernement islamiste en poste qui n’aime pas, en particulier, que les médias fassent état de son double jeu avec le Groupe armé État islamique. Tiré du quotidien français Le Monde.

Le président turc n’est pas content de certains titres de presse, et il n’hésite pas à le faire savoir. Recep Tayyip Erdogan a menacé le quotidien turc d’opposition Cumhuriyet, après la publication d’images suggérant des livraisons d’armes par Ankara aux rebelles extrémistes syriens. « Je pense que la personne qui a écrit cet article exclusif paiera un prix très lourd pour ça (…) je ne le laisserai pas s’en sortir impunément », a averti M. Erdogan.

Cumhuriyet a diffusé des photos et une vidéo montrant des obus de mortier et des caisses de munitions dissimulés sous des médicaments dans des camions, officiellement affrétés par une organisation humanitaire, interceptés en janvier 2014 par la gendarmerie turque près de la Syrie

.

Lire aussi : Un journal turc publie les images d’armes livrées par la Turquie aux djihadistes en Syrie


La suite de cet article du Monde au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc