Des journalistes allemands arrêtés au Qatar alors qu'ils enquêtaient sur le Mondial 2022

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Il y a des endroits sur la planète où la pratique du journalisme est un sport à risque. Alors, imaginez le journalisme d’enquête… Tiré du magazine en ligne Slate.fr.

Les reporters ont été questionnés et détenus par la police et les services secrets qatariens, leur matériel confisqué et la mémoire effacée, avant de pouvoir quitter le pays.

Il ne fait pas bon enquêter sur l’organisation de la Coupe du monde de football 2022 par le Qatar et les liens de ce pays avec la Fédération internationale (Fifa), rappelle Deadspin. Des journalistes d’ARD et WDR, les deux plus grandes chaînes de télévision publiques allemandes, ont été arrêtés et interrogés par les Qatariens, puis détenus pendant quatorze heures, retenus au pays, avant de pouvoir le quitter au bout de cinq jours.

Ils ont été questionnés à la fois par la police qatarienne mais aussi par les services secrets.

La suite de cet article de Slate.fr au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc