Contenus générés par les utilisateurs : Vérifier d’abord, partager ensuite

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Un bel exemple des pièges qui guettent les médias lorsqu’ils reproduisent des documents ou vidéos trouvés sur le web. Tiré du site web de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec

La hantise de tout rédacteur en chef est récemment devenue réalité : plusieurs grands médias dans le monde ont relayé ou présenté une vidéo intitulée «Syrian hero boy», présentant un jeune garçon portant secours à une fillette dans un environnement de conflit armé.

Or, la vidéo, qui a été visionnée par des millions de personnes, s’est révélée avoir été tournée par un réalisateur norvégien souhaitant créer un débat sur les enfants en zones de guerre. Radio-Canada a dû s’excuser d’avoir diffusé la vidéo au téléjournal.

L’éditeur des médias sociaux chez BBC News rappelle quelques conseils pour éviter de propager de faux contenus générés par les utilisateurs, que ce soit sous forme d’articles, de photo ou de vidéo.

D’abord, il faut se questionner à savoir si ce contenu est « trop beau pour être vrai »; ensuite, vérifier plusieurs aspects techniques et s’assurer de la cohérence de certains détails, ne serait-ce que les bulletins météo!

Pour plus de détails sur ces conseils, consultez l’article :

Journalism.co.uk : What to look out for before sharing stories from social media

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc