Attentats terroristes : c'est la principale menace à la liberté de la presse, pour 47% des Français

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Un sondage commandé par Reporters sans frontières en France donne la mesure de l’importance des attentats contre Charlie Hebdo dans la conscience populaire en France. Tiré du site web de Metronews (France).

SONDAGE – D'après une étude menée par Ifop pour metronews et Reporters sans frontières sur la liberté de la presse, le principal risque qui pèse sur les médias est le risque d'attentats, moins de six mois après l'attaque de Charlie Hebdo. Au coude-à-coude avec les terroristes, les pressions exercées par le pouvoir politique arrivent en deuxième position.

Non, "l'effet Charlie" ne s'est pas estompé. Dans la tête des Français interrogés sur la liberté de la presse par l'Ifop, pour metronews et Reporters sans frontières, l'attentat du 7 janvier 2015 contre la rédaction de l'hebdo satirique reste en tout cas très présent. Pour 47% d'entre eux, le risque d'attentats ou d'attaques terroristes constitue en effet la principale menace à la liberté de la presse.

La suite de cet article de Metronews au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc