Articles sur le Web : Les commentaires bientôt mis au rancart?

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Tiré du site web de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec

Poynter rapporte que plusieurs grands médias isolent désormais les commentaires des lecteurs sur leur site ou encore, les bannissent complètement dû à la difficulté de contrôler la qualité de leur contenu.

Par exemple, sur les sites revampés du Los Angeles Times et du New York Times, les internautes ne peuvent plus lire les commentaires des lecteurs sous les articles comme auparavant ; ils doivent plutôt cliquer sur une icône pour les voir apparaître dans un espace distinct.

Selon Arthur Santana, professeur à l’Université de Houston et spécialiste de l’évolution des forums de discussions sur le Web, les médias envoient le message suivant : si vous voulez vraiment lire ou écrire des commentaires, vous devrez maintenant faire un petit détour. «Les médias sont inquiets que les commentaires des lecteurs assombrissent leur marque», dit-il.

Plusieurs observateurs soulignent en effet que les commentaires des lecteurs manquent souvent de civilité, fourmillant de vulgarités, d’opinions racistes, etc., et qu’il a toujours été difficile modérer leur contenu, même lorsque les messages ne sont pas anonymes.

Des entreprises de presse majeures comme Reuters ont récemment retiré la possibilité de commenter les articles sur leur site.

Les lecteurs sont plutôt invités à le faire au moyen de Facebook.

Pour plus d’information:

Poynter : Facing a flood of incivility, news sites make reader comments harder to find

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc