Algérie : toute expression de violence est formellement interdite à la télévision

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

L’Algérie, en voie de « professionnaliser » le journalisme en en régulant l’exercice, banni toute expression de violence à la télévision. Tiré du site web de l’Agence Ecofin.

(Agence Ecofin) - C’est une injonction accompagnée de menace. En Algérie, toute expression de violence est désormais interdite sur les chaînes de télévision, sous peine de sanction allant jusqu’au retrait de l’autorisation. L’information est rapportée par l’agence Algérie presse service (Aps).

Selon l’Aps, la mise en garde a été faite par le ministère de la Communication. Ce qui ne manque pas de rappeler le contexte international marqué par les attentats terroristes du 26 juin 2015 en Tunisie et en France. En Algérie, les responsables de certaines chaînes de télévision privées sont sommés de « prendre, sans délai, des dispositions rigoureuses » pour bannir de leurs antennes la violence sous toutes ses formes et ne plus diffuser « des scènes contraires à nos traditions ancestrales et à nos valeurs religieuses ».

La suite de cet article de l’Agence Ecofin au bout de ce lien.

Voir aussi : Algérie : l’autorité de régulation de la presse écrite sera mise en place en septembre et octobre 2015 sur le même site.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc