430 plaintes devant le conseil de presse allemand après la catastrophe de l’Airbus de Germanwings

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Sensationnalisme, divulgation de photos des victimes ou du dossier médical du pilote, la tragédie aérienne de Germanwings a généré un nombre sans précédent de plainte auprès du Conseil de presse allemand. Tiré du site web de l’Association de préfiguration d’un Conseil de presse (APCP) qui regroupe des journalistes français militant pour la création d’un Conseil de presse en France.

Le conseil de presse allemand se réunira en juin pour analyser les 430 plaintes reçues sur le traitement de la catastrophe de l’Airbus de Germanwings il y a un mois dans les Alpes de Haute Provence.

«Jamais auparavant il eu tant de plaintes concernant un seul sujet « , a déclaré le porte-parole du Conseil de la presse, Tilmann Kruse. Les questions les plus nombreuses portent sur la publication de l’identité et de photos des victimes, sur l’identification du co-pilote et les révélations sur son dossier médical. D’autres mettent en cause le « sensationnalisme » des médias.

« Il y a eu par exemple dans la petite ville d’où venait les lycéens qui sont morts dans le crash une pancarte affichée devant l’école disant « s’il vous plait laissez nous tranquilles et arrêtez de payer les enfants pour avoir des interviews » témoignait Valérie Robert spécialiste de la presse allemande à la Sorbonne dans l’émission du 22 avril de « Votre télé et vous » sur France 3.

Les plaintes visant un même titre seront regroupées par le Conseil de Presse en un seul cas. Les médias concernés par les plaintes retenues auront la possibilité de répondre aux accusations dans un délai de trois semaines. Puis, la commission des plaintes décidera après débat par un vote si la plainte est justifiée et quelles mesures prononcer.

La suite de cet article sur le site de l’Association de préfiguration d’un Conseil de presse (APCP) au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc