Pathétique guignolée des médias: il faut y mettre fin

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Un point de vue discordant sur la belle unanimité autour de la gignolée annuelle des médias. Tiré du blogue de Léo-Paul Lauzon sur le site web du Journal de Montréal

Par Léo-Paul Lauzon

S’ils ont un minimum de respect pour les démunis, les journalistes devraient arrêter immédiatement ce spectacle grotesque et pathétique qu’est la guignolée annuelle des médias. Ils se couvrent de ridicule et, par leur show, ils se font les pantins complices de la caste supérieure qui ne veut surtout pas mettre fin à la pauvreté partout dans le monde et ici même au Québec. L’histoire le démontre clairement. Alors les grandioses, afin de faire distraction et de se donner faussement bonne conscience, applaudissent et endossent des initiatives pitoyables comme les guignolées, les bals, les fondations privées, etc. Par votre spectacle de la guignolée des médias, non seulement vous banalisez la pauvreté mais vous méprisez aussi les pauvres. Un point c’est tout. Entre amis, faut se dire les choses franchement…

La suite de ce pavé dans la mare médiatique sur le site web du Journal de Montréal au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc