La face sombre du numérique

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Dossier réalisé par l’Agence France Presse avec 24 jeunes journalistes. Tiré de Making of, le blogue de l’AFP)

PARIS - Constat numéro un: à une époque où les rédactions rétrécissent et font la chasse aux coûts, il est devenu pratiquement impossible même pour les médias les plus grands de mobiliser toute une équipe de journalistes pendant longtemps sur un seul sujet. Le journalisme d'enquête, qui réclame un travail profond et de longue haleine, est le premier à en souffrir.

Deuxième constat: la meilleure façon d'apprendre un métier, c'est de le pratiquer en conditions réelles plutôt que dans l'environnement sous contrôle et prévisible d'une salle de cours.

A partir de ces observations, l'Agence France-Presse et l'Institut français de presse, une des écoles de journalisme reconnues par la profession, ont imaginé une expérience: demander à vingt-quatre étudiants en deuxième et dernière année de formation de s’interroger sur la dépendance grandissante de notre société aux nouvelles technologies. Pendant six mois, ces jeunes journalistes ont enquêté sur la « face sombre » des révolutions informatiques.

Le blog AFP Making-of présente aujourd'hui les résultats de leur enquête.

Du deal de quartier aux bitcoins

Peut-on acheter tout et n’importe quoi sur internet avec le Bitcoin ? A priori oui, à en croire Axel . Ce jeune homme de 24 ans explore depuis quelques années les coins les plus sombres d'internet, ce qu'on appelle le Darknet. Pour acheter de la drogue avec la devise électronique, rien de plus simple selon lui. Mais attention, le Darknet n'est pas si anonyme qu'il y paraît...

Par Clémentine Marchais et Arnaud Tousch.

Lire l'article

L'addiction au pays du "gaming"

En Corée du Sud, la pression scolaire expliquerait en partie la dépendance aux jeux vidéo. Pour enrayer ce phénomène toujours plus inquiétant, les centres spécialisés se sont multipliés dans tout le pays, sous l’impulsion du gouvernement.

Par Margaux Couturieret Anissa Hammadi.

Lire la 1ère partie

Lire la 2ème partie

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

L’eye-tracking entame sa révolution mobile

Nos téléphones, ces fameux « smartphones », sont aujourd’hui de plus en plus intelligents. A tel point que certains sont capables de détecter des mouvements oculaires, grâce à des dispositifs d’eye tracking intégrés sur leurs objectifs. Moins performante que celle utilisée dans l’aviation et dans le milieu médical, la technologie d’eye tracking développée sur les supports mobiles est dite « déportée », c’est-à-dire placée directement au cœur de l’appareil.

Par Fabien Fougère et Maxime Vatteble

Lire l'article

Data centers : Watt's wrong ?

Boostés par l’explosion de l’Internet mobile et le développement du « Cloud », les centres de traitement de données sont devenus une des pierres angulaires de notre monde numérique. Problème : ils absorbent en permanence des kilos et des kilos de watts. Energivores, ils sont montrés du doigt comme les nouveaux pollueurs de la planète. Ils tentent donc, à force d’innovations technologiques et architecturales, de limiter leur consommation électrique. Mais un data center peut-il être écologique ?

Par Marine Manastireanu et Lorène Lavocat

Lire l'article

Les métaux du numérique, mines de tensions

Ils sont présents en quantités infimes dans nos smartphones, tablettes et ordinateurs. Mais sont si précieux qu’ils génèrent de vives tensions. Seize métaux, la plupart des terres rares, sont indispensables pour produire les technologies numériques les plus avancées. Sources de pouvoir et donc de conflits, ces matières engendrent dès leur extraction des tensions sociales, environnementales, sanitaires, économiques et diplomatiques, entre de multiples acteurs.

Par Johan Maurice, Jérémy Gabert et Anissa Hammadi

Lire l'article

Le poison des déchets numériques

21 kg : c'est la quantité de déchets électroniques produite en moyenne par chaque Français en 2013. Où finissent ces appareils devenus dangereux ? Une partie est recyclée, beaucoup se retrouvent dans des dépotoirs à l'autre bout du monde.

Par Amandine Debaere et Vanessa Vertus

Lire l'article

L’école numérique : le cerveau en surchauffe

L’apprentissage numérique s’est introduit dans 23 « collèges connectés » depuis la rentrée 2013. L’expérience attire les élèves, mais laisse les enseignants plus sceptiques. Entre un coût trop élevé, des inégalités qui persistent, le manque de formation et l’incompatibilité de certains logiciels, le bilan est nuancé.

Par Louise Bonte et Elodie Vergelati

Lire l'article

De la fracture numérique à la rupture sociale

La boutique "Connexions solidaires", une branche de l'association Emmaüs à Saint-Denis, dans la banlieue nord de Paris, fournit téléphones, modems, forfaits internet et ordinateurs à prix cassés aux populations les plus fragiles.

Par Bastien Delaubert et Maxime Bayce

Lire l'article

Les terres rares chinoises (made in France)

Avec près de 90 % des parts sur le marché mondial, la Chine est le premier producteur de terres rares, précieux métaux essentiels à la fabrication des appareils électroniques. Une position qui crée une dépendance pour les autres puissances. En France, un groupe a décidé de recycler ces minerais.

Par Timour Aggiouri et Tancrède Bonora

Lire l'article

Le droit à l’oubli numérique, un combat pour les détenus

La divulgation de données personnelles peut être une entrave à la réinsertion professionnelle après une incarcération. Et un danger pendant la détention.

Par Manon Gauthier-Faure, Tancrède Bonora etCoralie Pierret

Lire l'article

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc