Conflit israélo-palestinien : Israël perd-il la bataille médiatique?

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Tiré du site web de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec

Un article du New York Magazine, publié le 20 juillet, explique pourquoi les Américains regardent, plus que jamais auparavant, le conflit israélo-palestinien du point de vue palestinien.

Lorsque la police israélienne a détenu et battuTariq Abu Khdeir, un Palestinien-américain de 15 ans, les médias américains se sont emparés de son histoire. Puis, lorsque quatre enfants palestiniens ont été tués lors d’un raid israélien sur une plage fréquentée de Gaza, la couverture médiatique du drame palestinien s’est enflammée.

Selon le magazine, si le premier ministre d’Israël Benjamin Netanyahu s’est plaint aux journalistes, le 20 juillet, que le Hamas utilise «des morts palestiniens télégéniques pour leur cause», c’est parce qu’il est en train de perdre la guerre sur le plan des relations publiques, notamment dû au pouvoir des réseaux sociaux.

Ces derniers ont par ailleurs joué un rôle important pour Ayman Mohyeldin, correspondant à Gaza pour la chaîne américaine NBC. Ce journaliste égyptien et américain a été rapatrié aux États-Unis par son employeur à la suite de son reportage sur la mort des quatre enfants palestiniens. Fustigée de toute part sur Internet, la chaîne est par la suite revenue sur sa décision.

Pour plus d’information :

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc