Bâtonnage organisé. Qui n’a pas déjà eu l’impression de lire partout les mêmes informations ?

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Tiré de la rubrique Les Revers de l’info sur le site web du quotidien français de gauche L’Humanité

Qui n’a pas déjà eu l’impression de lire partout les mêmes informations dès qu’il s’agit d’actualités « chaudes » ? Même si certains médias résistent, la course à l’audience sur les sites Internet d’information consiste en effet trop souvent à publier le contenu d’une dépêche AFP avec le titre le plus accrocheur possible pour allécher l’internaute. Changer la titraille, la photo, ajouter une petite info glanée sur un autre site ou un commentaire : c’est du « bâtonnage », en termes journalistiques. Une activité que l’Agence France Presse réalise elle-même depuis le printemps dernier, adaptant les contenus selon la ligne éditoriale de ses clients, via sa filiale AFP services. Un travail qui mobilisent vingt et une heures sur vingt-quatre et bientôt vingt-quatre sur vingt-quatre des journalistes qui ne sont pas les agenciers de la maison mère auteurs des dépêches de base. Selon un étudiant de l’école de journalisme de Sciences-Po Paris qui relève ce fait « nouveau » sur le site Work in Progress, le site RTL.fr est notamment client de ce service. « Nous n’avons pas choisi de le faire par économie, mais pour une amélioration du service (rapidité et couverture horaire) », s’est justifié Antoine Daccord, responsable de la rédaction numérique de RTL. La tarification (sur devis personnalisé) est en effet plus chère que si le site avait employé cinq personnes à temps plein pour réaliser ce travail. Quand on vous dit que le combat pour le pluralisme est plus que jamais d’actualité chaude !

D’autres sujets de cette rubrique quotidienne sur l’Humanité.fr au bout de lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc