Washington Post : débat sur l’utilité de l’ombudsman

Sommaire

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Un débat fait rage depuis quelques jours dans la petite communauté internationale des ombudsmans de presse (moins d’une cenatine sur la planète) depuis que Patrick Pexton, ombudsman au célèbre Washington Post, a indiqué que son poste serait vraisemblablement aboli à la fin du mois. Voici, pour exemple, la réflexion de Kevin Smith, qui dirige le…

Un débat fait rage depuis quelques jours dans la petite communauté internationale des ombudsmans de presse (moins d’une cenatine sur la planète) depuis que Patrick Pexton, ombudsman au célèbre Washington Post, a indiqué que son poste serait vraisemblablement aboli à la fin du mois.

Voici, pour exemple, la réflexion de Kevin Smith, qui dirige le comité Éthique de la Society of Professional Journalists des États-Unis. Cette association professionnelle existe depuis 1909 et s’est donné comme mission de veiller entre autre au maintien de la liberté de presse et à la qualité éthique de l’information.

Sa chronique au bout de ce lien.