L’ancien maire de Val-d’Or menace physiquement un journaliste

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

(Communiqué de presse de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec)

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) dénonce le comportement de l’ancien maire de Val-d’Or Fernand Trahan qui s’en est pris publiquement au journaliste Piel Côté lors du Conseil des maires de la Vallée-de-l’Or le 27 novembre dernier.

L’ancien maire réagissait à un article du journaliste publié le 22 novembre dans L’Écho Abitibien dans lequel le journaliste soulignait que M. Trahan et son entourage avaient bloqué un projet de logements sociaux.

« Ce n’est pas un journaliste qui débarque en région qui va venir écrire des âneries (…). Maintenant que je ne suis plus maire, ça ne me dérangerait pas de mettre ma main sur la gueule de ces journalistes-là. »

La FPJQ s’inquiète d’autant plus que certains des maires présents ont ri à la suite de cette intervention.

Menacer un journaliste représente une entrave à la liberté de presse. C’est une forme d’intimidation qui vise à faire taire les journalistes en leur faisant peur. C’est une façon d'empêcher les citoyens d'obtenir toute l'information à laquelle ils ont droit.

Heureusement, une journaliste de Radio-Canada présente à la rencontre ainsi que certains élus ont tenté de rappeler à l’ordre l’ancien maire.

La FPJQ encourage les journalistes, les élus et les membres du public à dénoncer immédiatement ce genre de dérives lorsqu’elles surviennent et à les faire connaître à la fédération afin que le travail journalistique, si précieux à notre démocratie, soit respecté.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc