Grosse erreur, gros erratum. Ottawa Citizen publie des excuses en une

Sommaire

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

tiré de la revue de presse quotidienne du Conseil de Presse du Québec — Le Ottawa Citizen a du s’excuser en première page après avoir erronément rapporté qu’un policier avait violé des droits fondamentaux d’un accusé. Voir l’article à ce sujet de Craig Silverman sur le site de l’école de journalisme Poynter Institute. Pour me joindre…

(tiré de la revue de presse quotidienne du Conseil de Presse du Québec)

Le Ottawa Citizen a du s’excuser en première page après avoir erronément rapporté qu’un policier avait violé des droits fondamentaux d’un accusé.

Voir l’article à ce sujet de Craig Silverman sur le site de l’école de journalisme Poynter Institute.