Figaro magazine : comment la publicité peut dicter les contenus

Sommaire

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Tiré du site web français observatoiredesmedias.com — Ecrit par Gilles BRUNO Nous sommes en plein débat, la Revue XXI sort le 10 janvier son manifeste pour un ‘autre’ journalisme, dans lequel les auteurs appellent les journaux à couper le lien avec les annonceurs et à ne plus être ce qu’ils appellent des « media marchandises »…

(Tiré du site web français observatoiredesmedias.com)

Ecrit par Gilles BRUNO

Nous sommes en plein débat, la Revue XXI sort le 10 janvier son manifeste pour un ‘autre’ journalisme, dans lequel les auteurs appellent les journaux à couper le lien avec les annonceurs et à ne plus être ce qu’ils appellent des « media marchandises » : « la publicité, écrivent-ils, soutient les journaux comme la corde le pendu ».

Invité de France Info, Laurent Beccaria confondateur de XXI a dit ceci :

« Quand vous prenez un hebdomadaire aujourd’hui, je peux vous dire qu’une bonne partie des rubriques sont dictées par ce qu’il y a à côté de la publicité, c’est ce qu’on appelle du rédactionnel contextuel. Je pense qu’il n’y a pas beaucoup de journalistes qui rêvent d’écrire des articles sur les montres, les voyages, ou le développement durable tout cela parce qu’il y a Suez ou Veolia qui fait sa pub. »

Alors je voulais apporter une petite pierre à l’édifice. Chez mes parents, je suis tombé sur un vieux numéro du Figaro Magazine, daté du 17 mars 2012. Voici sa couverture :

Pour lire et voir la suite, cliquez sur ce lien.