É-U - Écoles de journalisme: s'adapter ou s'étioler

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Tiré de la lettre hebdomadaire de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec

Les écoles de journalisme américaines sont-elles importantes pour développer les capacités de chercher la nouvelle, de la traiter et de la présenter? Les enseignants en journalisme répondent à 98% qu'un diplôme en journalisme est «très important» ou «extrêmement important» à cet égard.

Mais les professionnels du journalisme ne partagent ce point de vue qu'à 59%. Près d'un professionnel du journalisme sur deux (48%) croient même que les écoles de journalisme n'arrivent pas à suivre les transformations du monde des médias. À terme, si rien n'est fait, c'est la valeur des cours de journalisme qui pourrait être remise en cause.

Ces chiffres proviennent d'un sondage du Poynter NewsU auprès de 1800 répondants également divisés entre professionnels et enseignants.

L’article d’origine au bout de ce lien sur Poynter.org.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc