Conseil de presse : les médias doivent donner la méthodologie des sondages

Sommaire

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Le Conseil de presse du Québec a donné raison à une plaignante qui dénonce la non-publication de la méthodologie d’un sondage dans l’article du journaliste Marc Allard, publié le 31 mars 2012, dans Le Soleil et sur le site Internet LaPresse.ca, sous le titre « Sondage CROP : les Québécois appuient la hausse des frais…

Le Conseil de presse du Québec a donné raison à une plaignante qui dénonce la non-publication de la méthodologie d’un sondage dans l’article du journaliste Marc Allard, publié le 31 mars 2012, dans Le Soleil et sur le site Internet LaPresse.ca, sous le titre « Sondage CROP : les Québécois appuient la hausse des frais de scolarité »

Après examen, le Conseil constate que la méthodologie du sondage n’apparaît pas dans l’article de Marc Allard, publié dans Le Soleil et sur LaPresse.ca. Le Conseil retient donc le grief pour non-publication de la méthodologie du sondage.

La plaignante dénonçait aussi le fait que le sondage en question n’était pas fiable parce que son échantillonnage était « non probabiliste ».

Sur cet aspect de la plainte, les membres du comité ne s’estiment pas compétents pour juger de la valeur des sondages non probabilistes. Il en réfère donc au conseil d’administration du Conseil de presse « pour faire le tour de la question dans une réflexion plus générale de la couverture médiatique des sondages. »

Toute la décision au bout de ce lien.