CCNR : Les erreurs commises en ondes doivent être corrigées en ondes

(communiqué du Conseil canadien des normes de la radiotélévision)

Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a publié sa décision concernant deux reportages diffusés sur la chaîne de nouvelles CTV News Channel le 25 février 2013. Selon les comptes rendus, un Palestinien décédé dans une prison israélienne aurait participé à une grève de la faim au moment de son décès. Le CCNR a conclu, parce que l’information diffusée par la station était inexacte, qu’elle constituait une infraction au Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) et à celui de l’Association des services de nouvelles numériques et radiotélévisées (ASNNR). Il a aussi conclu que l’erreur aurait dû être corrigée à la télévision puisque c’est à la télévision qu’elle avait été commise.

CTV News Channel a diffusé deux courts reportages intitulés « Clashes Erupt in West Bank » (nouveaux affrontements en Cisjordanie). Ils portaient sur les tensions occasionnées par le décès d’un Palestinien dans une prison israélienne, apparemment pendant que celui-ci participait à une grève de la faim. Le CCNR a reçu la plainte d’une organisation appelée Honest Reporting Canada qui a noté que le détenu n’avait pas, en fait, participé à la grève de la faim et que le rapport d’autopsie était resté vague sur les causes véritables de son décès.

CTV News Channel a reconnu que ses reportages comportaient une fausse information. Il a indiqué qu’il n’y avait pas eu d’autres comptes rendus sur le même sujet et qu’il avait rectifié les faits sur son site internet. Le Comité national des services spécialisés du CCNR a constaté des infractions à l’article 5 du Code de déontologie de l’ACR et à l’article 1 du Code de déontologie de l’ASNNR, qui exigent l’un et l’autre de présenter les nouvelles avec exactitude. Le Comité a félicité CTV News pour avoir aussitôt rectifié les faits sur son site internet, mais a rappelé que CTV se devait aussi de faire cette correction à la télévision comme l’exige l’article 7 du code de l’ASNNR.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller au respect des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge d’administrer sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Quelque 760 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante dans l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

La décision complète sur le site du CCNR au bout de ce lien.

Pour me joindre :

ombudsman@radio-canada.ca

Twitter : @ombudsmanrc