Radio hongroise condamnée pour une blague sur les animaux

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Tiré du blogue Big Browser publié par LeMonde.fr

Une radio musicale hongroise, Neo FM, s’est vu infliger une amende de 250 000 forints (800 euros) par le tout puissant Conseil des médias (MT), l’exécutif du NMHH, l’organe de contrôle des médias, pour avoir fait des blagues sur des animaux. Le MT a estimé que la radio montrait « un mauvais exemple aux enfants ». Le MT est composé uniquement de proches du Fidesz, le parti au pouvoir du premier ministre conservateur, Viktor Orban.

En février, lors de l’émission matinale satirique « Boomerang », les présentateurs s’étaient moqués d’animaux en voie de disparition, comme le panda, « qui ne gênera personne, car il ne fait rien d’autre que s’asseoir sur son postérieur et manger », ou les tortues « qui ont déjà assez vécu ».

DÉRIVE AUTORITAIRE

C’est une militante d’une ONG pour la protection des animaux qui a alerté le MT, qui lui a donné raison estimant que ses – mauvaises? – blagues pouvaient être nocives pour le développement des mineurs. Le MT a estimé que « les présentateurs ne peuvent avoir un comportement qui ne soit pas exemplaire pour des enfants », et qu’en faisant ces blagues le matin, la radio n’avait pas respecté la loi. La décision du MT est sans appel.

La suite de ce blogue au bout de ce lien.