Les journalistes financiers doivent-ils accepter l’argent des sociétés financières?

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

À première vue, la réponse à cette question tombe sous le sens : non, bien sûr. Question de conflit d’intérêts, d’éthique, de crédibilité, de jugement… Mais les choses simples en apparence sont souvent les plus compliquées. Par exemple, qu’en est-il des discours ? Peut-on couvrir le secteur financier et se faire payer, souvent grassement, par les entreprises qui y oeuvrent pour y prononcer un discours ? La pratique est largement répandue et c’est pourquoi Paul Starobin se pose la question dans la dernière édition du Colombia Journalism Review.

« Est-ce un scandale, une tache indélébile sur la pratique du journalisme, ou n’y-a-t-il rien là ? Après tout, qu’est-ce que Wall Street peut bien retirer ? » se demande-t-il. Une discussion intéressante et éclairante en cliquant sur ce lien.