Journalisme : code de déontologie imposé?

Sommaire

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

L’État québécois devrait-il légiférer pour imposer un code de déontologie commun à tous les journalistes québécois? C’est en tous cas ce que souhaitent quatre organisations qui représentent la majorité des journalistes du Québec. La Fédération nationale des communications (FNC-CSN), le Conseil provincial du secteur des communications (CPSC-SCFP), l’Association des journalistes indépendants du Québec…

L’État québécois devrait-il légiférer pour imposer un code de déontologie commun à tous les journalistes québécois? C’est en tous cas ce que souhaitent quatre organisations qui représentent la majorité des journalistes du Québec. La Fédération nationale des communications (FNC-CSN), le Conseil provincial du secteur des communications (CPSC-SCFP), l’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) et le Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP-FTQ), estiment que c’est le meilleur moyen de responsabiliser tous les médias sur les plans éthique et déontologique. Ces organismes ont conjointement demandé à la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine St-Pierre, d’imposer par la loi « à tous les médias – peu importe leur statut juridique : indépendant, propriété d’un conglomérat, communautaire, etc. – l’application des mêmes règles déontologiques ».