Californie : attention aux blogueurs technos

Sommaire

(Les textes que je publie dans cette revue de presse sont des références. Il ne faut pas les interpréter comme des opinions personnelles. Pierre Tourangeau)

Les blogueurs de la Silicone Valley qui suivent les entreprises technologiques sont-ils vraiment objectifs ou en conflit d’intérêts permanent, se demande le Los Angeles Times sous la plume de Michael Hiltzik, son chroniqueur techno. L’auteur met en lumière les liens financiers qui unissent ces blogueurs aux entreprises qu’ils couvrent. En fait, ces blogueurs acceptent…

Les blogueurs de la Silicone Valley qui suivent les entreprises technologiques sont-ils vraiment objectifs ou en conflit d’intérêts permanent, se demande le Los Angeles Times sous la plume de Michael Hiltzik, son chroniqueur techno. L’auteur met en lumière les liens financiers qui unissent ces blogueurs aux entreprises qu’ils couvrent. En fait, ces blogueurs acceptent souvent que les entreprises en question investissent dans leurs blogues, et vice versa. Il cite en exemple ce qu’il appelle l’affaire « Path », du nom d’une entreprise de San Francisco qui gère des réseaux sociaux. Celle-ci a été montrée du doigt par un blogueur du New York Times après avoir été surprise à copier les carnets d’adresses du I-Phone de ses utilisateurs. Le blogueur de New York a alors violemment été pris à parti par deux de ses renommés confrères californiens, qui ont eux-mêmes investi dans la société Path. L’affaire a continué de faire grand bruit après que le chroniqueur techno du magazine Newsweek, puis d’autres après lui s’en soient mêlé. Hiltzik lève le voile sur une promiscuité qui fait réfléchir. Tout son article ici.